Synthèse du 21 juin 2017

Publié le par Collectif Arcois pour la Planète

Le Collectif Arcois pour la Planète vous souhaite un bel été et vous présente sa première synthèse.

Cliquez sur les liens bleus pour avoir des détails !

Sale temps pour la planète: la Nasa a constaté un nouveau phénomène de fonte de la banquise du Groenland qui va accélérer sa disparition...

Sale temps pour les forêts de la planète :

  • En Australie la forêt de Pilliga en Nouvelle Galles du Sud est menacée par un gigantesque projet d’exploitation de gaz de couche (Coal Seam Gas ou CSG) : or, comme le gaz de schiste, le CSG nécessite la fracturation hydraulique pour que son exploitation soit rentable...
  • Les forêts de l'île de Bornéo sont mises en danger par les JO de Tokyo, signez la pétition!
  • Une autre pétition pour la sauvegarde de la forêt boréale canadienne, surexploitée par le géant canadien du papier Résolu, commence à porter ses fruits : l'éditeur Hachette apporte son soutien à Greenpeace dont l’existence est menacée par une plainte de Résolu.

Sale temps pour le récif de l'Amazone au Brésil où la biodiversité exceptionnelle de l’embouchure du fleuve est menacée par les forages pétroliers de Total,

Sale temps pour la Grande barrière de corail menacée par un projet de mine de charbon gigantesque dans le Queensland australien,

Sale temps pour la planète avec la décision de Donald Trump le 1er juin de sortir de l’Accord de Paris sur le Climat.

La baisse de la production de l’or noir va certes se poursuivre, mais l'industrie américaine du pétrole de schiste semble capable de résister aujourd’hui à des prix de moins de 50 $ le baril, l’exploitation de gaz et pétrole de schiste outre Atlantique risque donc de continuer à s’accélérer... et les exportations de GNL (gaz de schiste liquéfié) vers l’Europe de s’intensifier, avec tous les risques que cela comporte, comme le montre l’incident à la raffinerie de Grangemouth en Ecosse le 2 mai.

Pourtant tout n’est pas noir aux Etats-Unis :

  • Les données sur le climat de l’EPA, Agence de Proctection de l’Envirronnement passée sous la férule du climato-sceptique Scott Pruit, ne seront pas perdues, la résistance s'organise.
  • Quant aux Sioux de Standing Rock 2 nouvelles positives : BNP Paribas a décidé de sortir du financement du Dakota Access Pipeline, et la semaine dernière un juge fédéral a déclaré illégal le passage du DAPL sur les terres des Sioux.

Tout n’est pas noir non plus pour le climat : selon un rapport de l'OCDE la lutte contre le réchauffement climatique n’est pas un frein mais un moteur pour la croissance mondiale. Souhaitons que cela soit un encouragement... même si la dernière réunion du G7 en Sicile a été un échec...

Certes en Tunisie une étude sur l’exploration et l’extraction des hydrocarbures non conventionnels (gaz de schiste donc) va être lancée, mais soyons optimistes, étude ne signifie pas encore exploitation, et considérons aussi le succès rencontré en Argentine par les défenseurs de l’environnement : la province d’Entre Rios vient en effet d’y interdire la fracturation hydraulique.

Oui nous restons vigilants, mobilisés et solidaires,

mais oui aussi les petites victoires engrangées nous permettent de garder l’espoir!

Au travail Monsieur Nicolas Hulot !

Bonnes vacances ensoleillées à toutes et à tous,

profitez bien du bon côté du « climate change » !

 

Commenter cet article