Climat : des villes américaines sauvegardent les données

Publié le par Collectif Arcois pour la Planète

Douze municipalités ont décidé de publier les statistiques climatiques, laissées en déshérence sur les sites fédéraux

Vous cherchez des informations sur le climat ? Les derniers relevés de températures montrant qu'il n'a jamais fait aussi chaud ? Inutile d'essayer de vous documenter sur le site officiel de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA). Depuis fin avril, certaines de ces informations se sont évaporées. " Page non trouvée ", répond le site epa.gov aux internautes qui recherchent des données sur le réchauffement.

L'agence a attribué ce changement à la nécessité de remettre le site à jour afin qu'il " reflète les priorités de l'EPA sous l'autorité du président Trump et de l'administrateur Scott Pruitt ". Sur le site, le climat a donc été remplacé par d'autres soucis : les friches industrielles, le fléau des punaises de lit… " Back to basics ", comme le dit une déclaration d'intention de M. Pruitt. C'est-à-dire, " retour aux fondamentaux ".

Mais les statistiques climatiques ne sont pas perdues. Depuis le 11 juin, douze municipalités ont pris le relais. Comme l'avait fait Chicago début mai, San Francisco, Boston, Atlanta, Houston, Seattle, Portland et quelques autres ont posté, sur leur site officiel, les pages que l'EPA a conservées comme simples archives numériques, assorties de cette mise en garde : " Ce site n'est plus mis à jour. "

...

Le préliminaire explique sans détour que le changement climatique est " établi " et que les humains en sont " largement responsables ". Mais ce n'est pas l'opinion de Scott Pruitt – ce qui lui vaut d'ailleurs une plainte pour " manquement à l'éthique scientifique ", déposée par le Sierra Club, la plus ancienne association de lutte pour la pro-tection de l'environnement, fondée à la fin du XIXe siècle à San Francisco.

L'initiative de ces municipalités est un nouveau signe de l'engagement des collectivités locales en faveur de l'environnement, encore renforcé par la décision de Donald Trump, le 1er juin, de sortir de l'accord de Paris. Le 13 juin, onze Etats, dont la Californie, la Pennsylvanie, le Maryland ou l'Illinois, ainsi que la ville de New York, ont déposé une plainte contre le gouvernement devant un tribunal de San Francisco.

...

Une illustration de la guérilla que les défenseurs de l'environnement sont conduits à mener, une circulaire après l'autre, contre l'administration Trump.

Corine Lesnes

Extraits du Monde du 20 juin 2017

 

Commenter cet article