ARTICLE DU GUARDIAN SUR FRACKMAN

Publié le par collectif anti-gaz de schiste des Arcs sur Argens

Josh Fox, le réalisateur de Gasland enquêtait sur les conséquences de l’exploration de gaz de schiste dans la campagne de Pennsylvanie. Son voisin a placardé une note au-dessus de son évier “ne pas boire cette eau”. Il tient un briquet sous le robinet et l’ouvre. L’eau est tellement contaminée qu’il en sort une boule de feu. 

Une séquence de Frackman fait écho à cette séquence de Gasland : une partie du cours d’eau dans lequel se trouve Dayne Pratzky (Frackman) prend feu lorsqu’il allume un briquet  mais ce n’est qu’une des nombreuses séquences choquantes liées à la prolifération des recherches de gaz de charbon (coal seam gas, CSG ou gaz de couche) qui se sont multipliées ces dernières années en Australie, en particulier dans les états de Queensland et Nouvelles Galles du Sud. Un combat à la David et Goliath entre un homme qui refuse de courber l’échine devant les puissants et les compagnies gazières. 

Le réalisateur de Frackman, Richard Todd, a pensé qu’il n’avait pas besoin d’insister sur l’aspect scientifique ni d’expliquer la fracturation hydraulique (fracking) ou le gaz de couche, mais plutôt d’insister sur l’impact de l’industrie sur le petit propriétaire qui veut protéger son chez lui. Le sujet c’est le combat de Dayne pour protéger sa terre. 

4 années de tournage et de nombreux épisodes dramatiques: manifs, intrusions pour prendre des échantillons d’eau, interruptions de conférences  de presse, enregistrements cachés de conversations etc .... Tout un tas de découvertes au fur et à mesure ont renforcé sa détermination: maladies chez les enfants du coin, animaux morts dans les réserves d’eau et une mystérieuse substance noire découverte dans une forêt des Nouvelles Galles .  Un combat sans relâche dans lequel il ne se serait pas lancé s’il avait réalisé qu’il se battait contre un monstre de 70 milliards de dollars et que ses chances étaient faibles.

“Ma maison a été visitée 7 fois, mes chiens empoisonnés, ma voiture endommagée, ma boîte mail est piratée au moins 1 fois par mois. » Il sait qu’il est surveillé, mais ça le galvanise car cela veut dire qu’ils sont aux abois.

Le rythme du film est effréné et la scène d’ouverture fait penser à un thriller. 

 Il y a eu des moments très difficiles pour les réalisateurs, qui ont reçu des conseils juridiques d’organismes qui leur ont évité de tomber sous le coup de la loi. “On savait qu’il y avait une ligne rouge à ne pas franchir pour éviter de tomber dans un combat juridique qui n’était pas notre but premier”. 

Prévu pour sortir avant les élections de Nouvelles Galles du Sud dans lesquelles la fracturation hydraulique est une question majeure, cette tactique fonctionne. Frackman se joue à guichets fermés,  suivi de séances de questions réponses. C’est la grande surprise des écrans australiens. 

Comme on pouvait s’y attendre les sociétés  gazières sont en colère. Le Centre d’information sur les Ressources Energétiques (qu’elles financent) vient de publier un document  en réponse à Frackman, qui affirme que la rivière Condamine et ses risques d’embrasement ne posent aucun risque à l’environnement, ni à la santé humaine ou animale, et qu’on trouve du méthane à l’état naturel dans les nappes phréatiques. Pratzky déclare “ce n’est pas parce que le pétrole et l’arsenic sont des produits naturels qu’on a envie d’en boire”.

Le gaz de charbon est une question essentielle dans les élections de Nouvelles Galles. Ce n’est pas uniquement un problème  environnemental, les gens veulent se faire entendre.

Traduction par Lisette d’après The Guardian du 23 mars 2015.

Note:

Comme le gaz de schiste (gaz de roche-mère) le gaz de couche (gaz de charbon ou de houille) est un hydrocarbure non conventionnel qui nécessite l'emploi de la fracturation hydraulique.

 

 

 

 

Publié dans Vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article